Faire son compost, les conseils en vidéo de l’ADEME

Avant de réfléchir à acheter ou construire votre composteur / bac à compost, voici une vidéo très didactique – proposée par l’ADEME – pour comprendre comment faire son compost.

Définition du compost : les matières en compostage sont transformées, en présence d’oxygène et d’eau, par des micro-organismes (bactéries, champignons, actinomycètes) et des organismes de plus grande taille (lombrics, acariens, cloportes, myriapodes, coléoptères et autres insectes). Les déchets perdent leur aspect d’origine et deviennent compost.

Quels déchets peut on utiliser pour faire du compost

Vous pouvez mettre au compost tous vos déchets dits organiques  :
– les déchets de cuisine / déchets azotés : épluchures, coquilles d’oeufs, marc de café, filtres en papier de la cafetière, pain, laitages, croûtes de fromages, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés,

– les déchets de jardin / déchets azotés  : gazon, feuilles, fleurs fanées, mauvaises herbes, …
– les déchets de maison / déchets carbonés : mouchoirs en papier, essuie-tout, cendres de bois, sciures et copeaux, papier journal, cartons salis (mais non souillés par des produits polluants), plantes d’intérieur, …

Pas de graisse (beurre…)

Les points à retenir pour faire un bon compost :

– votre compost est une succession de couches de déchets : déchets bruns / déchets végétaux / déchets carbonés (feuilles, branches…)

– mélanger des catégories opposées :

a- les carbonés avec les azotés
b- les humides avec les secs
c- les grossiers avec les fins

– le compost doit être humide (pas détrempé).

– vérifier régulièrement l’état du compost. Au besoin, ajouter un peu d’eau ou au contraire, le faire sécher pour le détremper.

– l’utilisation de 2 bacs à compost successifs permet une meilleure gestion / affinage de votre compost :

Utilisation de votre compost fait maison :

– jardinage : au pieds des plantes et arbustes, une couche de 3/4 centimètres

– potager : idem

– pour les terrains peu fertiles, il est possible de se créer un « potager ou jardin en lasagne ». Succession de couches de compost sur un lit de branchages pour le drainage.

Conseils en vidéo d’un maitre compostier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *